Salons et événements Usine Extraordinaire
"Nous misons sur le partage d’expérience entre générations" Serge Nadreau, directeur activité robotique ABB France
publié le 28/03/2019

 

"Nous avons aujourd’hui la capacité de traiter un nombre quasi infini de données. Cela peut être celles du client qui demande un produit plus personnalisé. Ce sont aussi les données de production de l’usine, en fonction de l’état de ses machines, de la météo, du coût des matières premières, du coût de l’énergie. On va intégrer un grand nombre de paramètres concernant une unité de production pour la rendre plus flexible. La technologie permet aussi d’intégrer des éléments comme la robotique collaborative et ainsi avoir des niveaux d’automatisation et de flexibilité supérieurs à la ligne classique d’il y a quelques années.

Une nouvelle ligne se conçoit aujourd’hui de façon très digitale. Au lieu de dessiner une unité de production, on va la créer numériquement : on va développer son jumeau numérique. Ce jumeau on va l’animer en se basant sur la technologie du jeu vidéo. On va pouvoir se balader virtuellement dans la solution et la partager avec notre client pour la valider à distance. Ensuite, l’unité de production peut être construite et des produits ABB connectés y être intégrés. Ceci permet de comparer leur comportement et leur évolution dans l’usine par rapport à la base de connaissances et ainsi pouvoir faire de la maintenance prédictive. Nous pouvons identifier une potentielle panne et ainsi assurer une pérennité au producteur.

Les profils de collaborateurs dont nous avons besoin aujourd’hui ce sont des automaticiens, des mécaniciens, des roboticiens, des ergonomes, des personnes en charge de la sécurité, des spécialistes process… des profils qu’ont déjà nos collaborateurs. Ce qui évolue c’est le besoin d’appétence pour le digital. Nous avons pour mission de faire évoluer nos collaborateurs pour qu’ils soient plus à l’aise avec la numérisation. A l’inverse, les nouveaux arrivants sont nés avec des consoles de jeux, ils sont à l’aise avec les nouveaux outils. A nous de les former suivant notre expérience. Il va y avoir un croisement entre nos salariés actuels, qui sont très compétents mais qui doivent évoluer vers le numérique et les jeunes générations à qui il va falloir donner de la compétence métier."

Voir la vidéo !

Ce plateau TV a été filmé à l’occasion de L’Usine Extraordinaire avec le soutien de la FIM et du Symop.