Salons et événements Usine Extraordinaire
"Faire du jamais vu avec du déjà là", Alexandre Guillaume, président de MS
publié le 17/01/2019

L’histoire commence comme dans le film Erin Brockovich : une industrie rejette un produit nocif dans l’eau qui empoisonne les populations alentours. Le poison : le Chrome VI. L’industrie ciblée : la construction. En réponse, MS, société qui apporte des solutions sur-mesure de séparation des solides et des liquides (principalement eau et sable), a travaillé conjointement pendant 2 ans avec le CNRS pour traiter l’eau en l’épurant du Chrome VI de façon écologique. Aujourd’hui encore, l’entreprise est la seule sur le marché mondial à proposer cette solution.

Alexandre Guillaume, son directeur général explique : "Selon l’association américaine Pure Earth, le Chrome VI, créé par l’homme, est l’un des éléments les plus dangereux sur terre. 16 millions de personnes y sont exposées dans le monde, ce qui représente 3 millions d’années de vies perdues. Concrètement, dans le secteur de la construction, pour lequel on travaille, on retrouve le Chrome VI dans le ciment. Quand l’eau entre en contact avec le ciment, elle entraîne le Chrome VI qui est très mobile, très soluble. Et ce, pour de gros volumes d’eau. Pour donner une échelle, nous travaillons actuellement pour le Port de Calais, pour qui nous traitons 15 millions de litres d’eau par an."

Le secret ? C’est ce qu’Alexandre Guillaume appelle "faire du jamais vu avec du déjà là : pour transformer le Chrome VI sous forme neutre nous utilisons… de la vitamine C !"

 

Ce plateau TV a été filmé à l’occasion de L’Usine Extraordinaire avec le soutien de la FIM et du Cisma (Syndicat pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention)

Découvrez l’intégralité du témoignage d’Alexandre Guillaume "Faire du jamais vu avec du déjà là"