Youtube Twitter LinkedIn Facebook
22 janvier 2019

Note de conjoncture - Janvier 2019

Les industries mécaniques ont clôturé l’année 2018 avec une hausse des facturations de + 3 % au mois de décembre selon les estimations du baromètre FIM. La croissance a été régulière durant l’année 2018 avec une décélération au mois de septembre 2018. Cette croissance globale de l’activité provient de l’accroissement de la demande sur le marché domestique et de la bonne tenue des exportions. Sur les onze premiers mois, la hausse des exportations est de + 2,7 % selon les douanes françaises alors que les livraisons des constructeurs en France sont en progression de + 3,3 % pour la même période.

 

Cette croissance des exportations de + 2,7 % résulte uniquement d’une hausse significative des livraisons vers les pays membres de l’Union européenne (+ 5,2 %) ; les expéditions vers les pays tiers se stabilisent (- 0,2 %). Selon les statistiques douanières françaises, les ventes sont en hausse de + 2,2 % vers l’Allemagne et l’Espagne, + 1,6 % vers l’Italie, + 3,3 % vers le Royaume-Uni, + 14,3 % vers le Portugal et + 8,7 % vers la Pologne. Quant aux livraisons vers les pays tiers, l’augmentation des exportations enregistrée avec les Etats-Unis (+ 8 ,8 %), le Brésil (+ 7,8 %) et la Chine (+ 2,4 %) est effacée par le recul des ventes vers le Japon (- 13,1 %), l’Inde (- 16,1 %), la Russie (- 7,4 %) et l’Algérie (- 10,6 %).

 

Sur le marché intérieur, la conjoncture reste dans un périmètre favorable. La détérioration du climat des affaires perçue au niveau nationale est surtout liée au commerce de détail. Toutefois, la demande adressée à la plupart des secteurs clients de la mécanique a enregistré une nette décélération tout au long de l’année 2018 selon l’Association des économistes d’entreprises (Afede). La demande étrangère se stabilise au quatrième trimestre 2018 dans le secteur automobile ; les immatriculations des voitures particulières dépassent les 2 millions de véhicules en 2018. La demande étrangère évolue favorablement pour les autres matériels de transport. Le chiffre d’affaires de l’industrie agroalimentaire et la production d’acier continuent d’augmenter. La demande totale se stabilise pour l’industrie chimique ; la production se maintient dans les secteurs du caoutchouc et du papier. La croissance des secteurs du bâtiment et des travaux publics reste soutenue en 2018.

 

Secteur de la transformation :

Le chiffre d’affaires du secteur a crû de + 3,2 % durant les dix premiers mois de 2018 par rapport à la même période de l’année précédente. La progression est respectivement de + 3,6 % et + 3,2 % pour la construction métallique et la chaudronnerie et le chauffage central. Le secteur de la sous-traitance mécanique enregistre une croissance de + 4,5 %. Cette progression est due à une hausse de l’activité de décolletage, de découpage-emboutissage de traitement des métaux et de mécanique industrielle. Quant aux articles métalliques, l’augmentation des facturations de ressorts, de produits de quincaillerie et d’autres articles ménagers a plus que compensé le retrait des ventes de coutellerie, de visserie et boulonnerie et de fûts et emballages métalliques. Les perspectives à court terme des industriels continuent de se dégrader ; la mauvaise orientation de la demande étrangère explique en grande partie cette évolution.

 

Secteur de l’équipement :

Le secteur enregistre une croissance significative ; les facturations totales progressent de + 4,1 % au cours des dix premiers mois de 2018. L’activité du secteur du machinisme agricole est en croissance soutenue, tout comme les machines d’usage général. Pour cette seconde famille de machines, la progression est expliquée par le dynamisme des ventes de matériels de manutention et dans une moindre mesure par les équipements aérauliques et frigorifiques industriels. Pour les machines d’usages spécifiques, les équipements pour la construction et les machines d’imprimerie enregistrent une croissance à deux chiffres. Les facturations de machines métallurgiques, de machines pour les industries textiles et de machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques augmentent. La progression des ventes de pompes et compresseurs et d’équipements de transmission compense le recul des facturations de moteurs et turbines. Les opinions des industriels sur leur activité future restent favorables.

 

Secteur de la précision :

La croissance du secteur se poursuit et le chiffre d’affaires des entreprises progresse. Toutes les catégories de matériels profitent de cette embellie. Les perspectives à court terme des industriels progressent d’une façon significative.

 

Au total, le début de l’année 2019 devrait être marqué par un ralentissement de la croissance selon le baromètre des industries mécaniques ; le rythme de la progression devrait se maintenir autour de + 2 % au premier trimestre 2019 selon les premières estimations. Malgré une récente détérioration des opinions des industriels sur la demande, les perspectives personnelles se maintiennent à l’équilibre. 

A télécharger

Note conjoncture IM - Janvier 2019.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...